22 oct. 2012

L' INTERNAUTE LE PLUS INFIDELE D'ABIDJAN.


Je le confesse, je suis l’internaute le plus infidèle d’Abidjan. Je suis une sorte de Don Juan numérique. Un véritable coureur de connexion.
Ma première compagne, je l’ai rencontrée au détour d’une pub. ADSL qu’elle s’appelait. Elle eut beau me répéter la définition de son nom, je n’ai jamais pu le retenir. J’ai kiffé sa souris de PC montée sur des roues de véhicule dès notre première rencontre. J’allais souvent mâter discrètement son modem à l’agence de téléphonie du quartier. Ce que je l’ai désirée ! J’ai été l’homme le plus heureux du monde le jour où j’ai pu finalement m’acquitter de sa dot : 49.000f CFA de frais d’abonnement et un téléphone fixe pour la connexion permanente. Je l’ai installée le soir même dans mon foyer et nous avons passé notre lune de miel. Oh my God, ce qu’elle assurait ! 128K par seconde. Nous vécûmes heureux pendant de nombreuses années, jusqu’au jour où au détour d’une autre pub, je fis la rencontre de Wimax allias V 3000.
Wimax  venait d’arriver dans le quartier et sa couleur jaune ne passait pas inaperçue. Croyez-le ou non, c’est elle qui la première me fit des avances. Elle m’expliquât qu’elle portait ce nom à coucher dehors parce qu’elle n’exigeait pas que je l’installe dans mon foyer, qu’elle m’accompagnerait dans tous mes déplacements, pour le meilleur et pour le pire. Elle ajouta surtout qu’elle était la meilleure au pieu : 3 Mega par secondes. Ce dernier argument fit mouche. Il toucha ma sensibilité d’homme. Je commençai subitement à trouver de nombreux défauts à ADSL, ma première compagne : elle était incapable de fonctionner tant que le téléphone fixe n’était pas rechargé ; les coupures fréquentes de câbles téléphoniques dans le quartier me privaient de ma dulcinée pendant de longues semaines ; les queues interminables à l’agence pour payer les factures m’étaient de plus en plus insupportables.
Notre couple ne résista pas. Je me séparai d’avec ADSL en de bons termes (je conserve encore son modem dans mes affaires à ce jour). Les mois qui suivirent, je m’acquittai de la dot de Wimax (39.000f cfa) et l’installai sur mon PC. Elle tint toutes ses promesses : elle me comblait de toutes ses grâces et m’accompagnait dans mes sorties. Je la présentais fièrement à tous mes copains. Je prenais vraiment mon pied. J’étais un homme comblé. Mais ce bonheur avait un prix.

Wimax était de ces filles très difficiles à entretenir. 19.000Fcfa ne lui suffisaient pas souvent à boucler le mois. Pire, elle limitait le nombre de nos rapports à 4Giga par mois, un véritable supplice pour l’insatiable que je suis. Notre idylle ne tint que quelques mois. Je me retrouvai finalement à surfer à l’œil chez des copains ou au boulot. Je squattais les cybers en me promettant de ne plus jamais lever les yeux sur un panneau publicitaire. Chat échaudé craint l’eau froide, dit-on, et trop, c’en était vraiment trop. C’est justement le moment que choisit 3G pour me décocher ses premiers clins d’œil.
3G était la cousine par alliance d’ADSL, ma première compagne. La pudeur, elle ne connaissait pas : panneaux, journaux, radio, télé, elle ne ratait aucune occasion de m’envoyer des appels de phares. Elle alla jusqu’à se livrer à des strip-tease sur le vénérable et distingué  pont Houphouet Boigny de la capitale économique ivoirienne, pour être sûre de ne rater aucun de mes passages. Mais elle eu beau me harceler, je restai stoïque. Devant mon indifférence, 3G se montra encore plus entreprenante. Elle m’envoya Drogba Didier himself pour me vanter ses charmes. Mais le pachyderme en chef eut beau arracher tous les filets de tous les poteauxd’Abidjan de ses tirs aussi puissants qu’irréalistes, je restai de marbre : on lui demandait de réaliser de telles prouesses en coupe d’Afrique et non devant des gamins de quartier.
 Ma sérénité commençait par me surprendre moi-même. Mais pas 3G. Elle abattît sa dernière carte : elle m’offrît de la posséder pendant 3 mois moyennant juste 15.000f CFA. Quel homme doué de sens pourrait résister à une telle offre ? Voici comment un  Lundi matin très ensoleillé, alors que toutes les personnes normales se rendaient à leur travail, je me jetai dans la première agence de téléphonie du quartier. J’en ressortis quelques minutes plus tard avec mon butin bien planqué au fond de mon sac. Il n’était pas question qu’un vulgaire pick pocket me privât de ma nouvelle conquête. C’est que j’avais un plan pour 3G ce soir: elle clamait sur tous les toits quelle était capable de propulser n’importe quel homme au 7eme ciel en deux temps et…3Gémissements, eh bien je me shooterais de mon côté au viagra et seul Dieu pourrait nous sauver d’une overdose.
Pour le bon déroulement de ce derby, je créai toutes les conditions : ambiance feutrée à la chandelle, Jazz langoureux en fond sonore, la classe quoi ! Les préliminaires ? Nous les ignorâmes superbement. Nous ouvrîmes directement les hostilités. Mais à peine avions nous atteint le 2ème ciel que nous nous engouffrâmes au 3ème sous sol en battant le record du monde du saut en chute libre. Ma partenaire s’essoufflait au moindre effort. Pour quelqu’une qui me promettait le 7ème ciel à la vitesse 3G ça commençait à bien faire. Je recommençai encore et encore, sans plus de succès. C’est à ce moment que, brulant de désir et encore allumé comme une torche olympique, j’eus le reflex de lui demander la signification de son nom. « 3ème Gaou », me répondît-elle d’un sourire moqueur.

                            Découvrez des hommes et femmes de talent sur:  Lesivoiriensontdutalent

4 commentaires:

  1. En tout cas,entre toi et ton fournisseur d'accès internet:c'est une belle longue histoire d'amour éternelle.Sérieusement,je constate que tu dépenses beaucoup dans tes différents changement d'opérateurs.Sois fidèle alors.Tu feras des économies.Bon vent à toi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci très chère Rita pour tes précieux conseils. Mais comme tu peux voir les fournisseurs d'accès nous en font voir de toutes les couleurs dans ce pays. au point où il est très difficile d'être fidèle dans ce domaine. Comment veux tu en effet que l'on soit fidèle à un opérateur qui fait la promotion d'une clé 3G alors même que son réseau ne couvre pas convenablement la ville d'Abidjan? C'était juste le coup de gueule de l'internaute frustré que je suis.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Merci cher Clément et bienvenue dans la famille talent.

      Supprimer